Les Chemtrails

Venez discuter ici des vidéos du site et de celles que vous avez trouvé sur le net concernant les crimes et les complots.

Modérateur: FBI


Les Chemtrails

Messagepar benoitlee » Dim 8 Aoû 2010 07:29

Bonjour,

Voici une vidéo qui parle d'elle même ''Les Chemtrails'',

Vous ne trouver pas qu'il y a quelque chose qui cloche dans notre ciel , parfois ont dirai qu'il va nous tomber sur la tête :(
Pour ma part j'en ai dejas vue environ 15 s'entre croiser .





De nombreuses analyses pratiquées sur des échantillons de résidus de traces chimiques, répertoriées sur le Web, ont permis de regrouper ces substances dont voici la liste:

-Fibres polymer
-Globules rouges
-Érithrocites: Cellules de sang
-Baryum
-Aluminium
+ d'autres substances inconnues


1) Bibromure d'éthlylène (bibrométhane)

- Interdit en 1984 par la commission pour la protection de l'Environement (EPA), le BBE (C2H4Br2) est un additif cancérigène que l'on trouve dans les carburants et un insecticide dont l'odeur ressemble à celle du chloroforme. Il serait semblable à l'iodure d'argent qui fut utilisé pour provoquer la formation de nuages dans le but de modifier les conditions météorologiques. Après absorption, le BBE provoque une dépression du système nerveux central et un œdème pulmonaire, qui est une accumulation de liquide dans les poumons. Les symptômes de l'œdème pulmonaire se traduisent par un manque de souffle, de l'angoisse, une respiration sifflante et des quintes de toux. Ce produit est extrêmement irritant pour les muqueuses et les voies respiratoires. (Sans farcet, je l'ai eu moi-même et ça brûle en "sapristi")

2) Pseudomonas aeruginosa

-Une bactérie robuste, très répandue, que l'on trouve dans la boue (ce qui semble indiquer la possibilité d'une contamination des échantillons de sol de traces chimiques) mais que des laboratoires comme PathoGenesis obtiennent communément par manipulation génétique dans diverses optiques. Ce sont les souches naturelles qui ont été découvertes dans l'eau potable et les hôpitaux contaminés. (L'eau potable:propriété nationale bientôt, vous verrez...) Aprés inhalation par des sujets souffrant d'immunodépression pulmonaire comme les victimes de la muscoviscidose, elle forme des biofilms, amas gluants qui constituent des abris virtuels contre les attaques défensives du sytème immunitaire et des antibiotiques.Elle peut transférer horizontalement, c'est-à-dire d'une espèce à l'autre, des informations génétiques à son hôte par transduction et conjugaison.La conjugaison est lorsqu'une bactérie injecte un matériel génétique connu sous le nom de plasmide, par "établissement d'une liaison", dans la cellule hôte qui le reçoit et l'inclut à son propre ADN. La transduction est un procédé similaire, mais au lieu d'injecter un plasmide, la bactérie envoie des bactériophages (virus) qui contiennent des fragments d'ADN de la bactérie d'origine et les implantent dans l'ADN de la cellule hôte. (Et voilà, ça commence à s'éclaircir...)!

3) Pseudomonas fluorescens

- une autre souche de la famille des Pseudomonas (c'est toujours une bactérie) que l'on trouve le plus souvent dans la terre et sur les plantes. Sur ces dernières, elles produisent des antibiotiques qui les protègent des infections fongiques et bactériennes. Vraisemblablement un contaminant selon l'analyse. (Toujours intéressant mais ce n'est qu'un contaminant).

4) Entérobacteries -

Comprennent le E. coli et la salmonelle qui sont les principaux responsables dans les cas d'empoisonnement alimentaire. (C'est pour vous dire qu'on en parle et en trouve dans la province des cas "isolés"
depuis des années, mais ce doit être normal ou naturel, hey?). Le plus intéressant de la familles de entérobacteries est le genre Klebsiella, dont l'espèce est à l'origine des pneumonies infectieuses. (Ha! Ha! là ça commence à m'intéresser...retenez le nom de ce gène qui n'est pas trop gêné..).

5) Serratia marcescens

- un dangereux pathogène qui peut provoquer des pneumonies. (Comment s'appelle cette grippe que vous avez ? Les médecins n'en savent rien et continuent de vous injecter (pas moi, les amis) avec "leurs"
antibiotiques et pilules bidons par bidons, tuant à petit feu votre propre système immunitaire et tout ce qui est naturel tant qu'à y être et c'est très payant la guerre vous savez ?)

Ce lien signale que "L'une des plus grandes expériences constitua à pulvériser du Serratia marcescens au-dessus de San Francisco. Cet organisme est surtout joli parce qu'il produit un pigment rose/rouge lorsqu'on le cultive dans un certain milieu, ce qui le rend très facile à identifier. (Juste pour voir où leurs poisons sont tombés et qui les a attrappés, pour des buts expérimentaux seulement, ben voyons).

À un moment donné, 5000 particules par minute furent pulvérisées sur les zones côtières et à l'intérieur des terres. Durant ce laps de temps, 1 homme est décédé (à l'hôpital) et 10 autres ont été victimes d'une infection qui fut qualifiée de "mystère pour la médecine". Bien que les militaires ne pratiquèrent pas de suivi de ces essais, un des résultats obtenus montra que quasiment tout le monde avait été contaminé par le l'organisme testé.

Rétrospectivement, maintenant qu'une partie de ces informations a été rendue accessible, il a été démontré qu'au cours des périodes qui suivirent ces essais, on signala 5 à 10 fois plus de cas d'infections que la normale." (Cet incident est très bien rapporté et documenté et on continue de faire des expériences sur nous tous les jours).Visitez ce lien du Service de Sécurité des Renseignements Canadiens (Canadian Intelligence Security Service) pour davantage d'informations sur les essais biologiques de 1950 à San Francisco.

Pour résumer, les militaires ont déversé du Serratia marcescens sur la population de San Francisco dans le but de tester son efficacité en cas d'attentat à l'arme chimique. Une épidémie de pneumonie s'est ensuivie, causant la mort d'un homme.

6) Streptomyces

- Les streptomyces entrent dans la fabrication de la majorité des antibiotiques utilisés en médecine humaine ou vétérinaire et dans l'agriculture, mais également comme agent anti-parasitaire, dans les herbicides et les métabolites pharmacologiquement actifs (ex :
immunodépresseurs). (En français c'est assez évident non?)

7) Une enzyme de restriction utilisée par les laboratoires de recherche pour découper et combiner l'ADN -- une telle enzyme opère une fente dans l'ADN et permet d'y insérer les segments désirés avant de le recombiner. (Nous voici rendu dans l'assemblage génétique maintenant, les compagnies s'amusent à nos dépends...)

Cool D'autres bactéries et moisissures toxiques pouvant provoquer aussi bien des maladies cardiaques, des encéphalites et des méningites que des souffrances aiguës des voies respiratoires aériennes et du système gastro-intestinal. On sait que dans les trois jours suivant une pulvérisation particulièrement importante, on observe des épidémies de maladies respiratoires au sein la population exposée. Certains développent des pneumonies, d'autres des rhumes, des symptômes grippaux et une dépression des fonctions immunitaires. (Des cas de méningites et encéphalites ont également augmenté en corrélation avec les émissions de nuages des chemtrails)

Notez qu'il n'est fait mention d'aucun virus dans la liste ci-dessus.
C'est parce que les virus sont difficiles à détecter en laboratoire et plus encore à identifier. Toutefois, pour la plupart des maladies qu'ils provoquent, les antibiotiques sont sans effet.

Des points développés plus loin dans cet article indiquent que de tels virus sont vraisemblablement des rétrovirus comme l'adénovirus utilisé dans la sinistre "thérapie" génique.Divers objets, parmi eux les doubles cellules et les matériaux bleu et vert.

D'après le rapport breveté:"Il a également été envisagé d'envoyer de gros nuages de barium dans la magnétosphère afin que la photo-ionisation augmente la densité du plasma froid, produisant ainsi une précipitation des électrons par interaction accrue (whistler-mode)."

Les chemtrails peuvent provoquer des problèmes respiratoires, voire seraient dans certains cas à l'origine de la maladie d'Alzheimer en raison de la présence d'aluminium.

LEVEZ LES YEUX AU CIEL !


Lien Intéressant :arrow: Journal de Franz Weber http://fonzibrain.files.wordpress.com/2010/02/chemtrailsfondationweber2005.pdf

David Keithhttp://www.chemtrails-france.com/geoingenierie/2007-09_conference_david_keith/index.htm

Merci
Avatar de l’utilisateur
benoitlee
Sage
 
Messages: 2231
Enregistré le: Jeu 20 Mai 2010 15:25


Re: Les Chemtrails

Messagepar fred31 » Mer 25 Aoû 2010 09:28

Bonjour,

les vidéos sont très intéressantes surtout la seconde.
Maintenant je sais que les avions rejettent leur carburant avant l'atterrissage pour minimiser les risques peut être est ce cela que l'ont voit ou alors c'est quand il remette les gaz mais au vu de la première vidéo je doute cela ressemble bien a un rejet intentionnel de produit. :o
Merci pour ces deux vidéo fort intéressante.

Ciao.Fred :-D
La vérité légendaire est d'une autre nature que la vérité historique. La vérité légendaire, c'est l'invention ayant pour résultat la réalité. Victor Hugo

La fiction, c'est la part de vérité qu'il existe en chaque mensonge. Stephen King
Avatar de l’utilisateur
fred31
Curieux
 
Messages: 37
Enregistré le: Mer 18 Aoû 2010 16:19


Re: Les Chemtrails

Messagepar benoitlee » Mer 25 Aoû 2010 13:39

Bonjour,

J'ai déjà lu un texte sur un homme travaillant comme mécanicien sur des avions de ligne, il ce montrais un peut trop curieux a propos des chemtrails il c'est fait licencier et mis sur écoute :?

Reste plus qu'a retrouver ce texte 8-)

......................................................................

Voila j'ai retrouver :arrow:

Chemtrails, le témoignage d’un mécanicien américain anonyme


Image


jeudi 12 février 2009 par zef

Source :http://www.jp-petit.org/Divers/Arme_meteorologique/chemtrails_temoignage_08.htm

Toute la vérité est dite Par un mécanicien de ligne aérienne, le 4 avril 2004 Pour des raisons que vous comprendrez en lisant je ne puis divulguer mon identité. Je suis mécanicien d’aviation pour une importante ligne aérienne. Je travaille sur l’une de nos bases de maintenance située dans un grand aéroport. Je pense avoir découvert des informations que vous trouverez importants.

D’abord je devrais vous parler au sujet de la « hiérarchie » chez les mécaniciens. C’est important pour mon histoire et pour la cause pour laquelle vous vous êtes consacré. La mécanique exige de travailler sur trois choses. L’avionique, les moteurs, ou les commandes de vol. Les mécaniciens qui travaillent sur ces systèmes sont considérée en haut de la « hiérarchie ». Viennent ensuite les mécaniciens travaillant sur l’hydraulique et les systèmes de climatisation. Puis viennent ceux travaillant sur l’office et les autres systèmes non essentiels. Mais en bas même de la liste viennent les mécaniciens des systèmes de traitement des déchets. Aucun mécanicien ne veut travailler sur les pompes, les réservoirs, et les canalisations servant à stocker les détritus des toilettes. Mais dans chaque aéroport où j’ai travaillé il y avait toujours 2 ou 3 mécaniciens se proposant de travailler sur les systèmes des toilettes. Les autres mécaniciens les laissent faire de bon cœur. Pour cette raison vous n’avez que 2 ou 3 mécaniciens travaillant sur ces systèmes dans chaque aéroport. Personne ne prête beaucoup d’attention à ces types et aucun mécanicien n’en fréquente un qui travaille seulement sur les systèmes des détritus. En fait, je n’avais jamais beaucoup pensé à cette situation jusqu’au mois dernier.

Comme la plupart des lignes aériennes nous avons des accords réciproques avec les autres lignes aériennes qui utilisent cet aéroport. Si elles ont un problème avec un avion, l’un de nos mécaniciens saura se débrouiller avec lui. De même si l’un de nos avions a un problème sur un aéroport où une autre ligne aérienne a une base de maintenance, elle retapera notre avion. Un jour le mois dernier, j’ai été appelé de notre base pour travailler sur un avion pour une autre ligne aérienne. Quand j’ai reçu l’appel l’agent technique d’exploitation ne savait pas quel était le problème. Quand j’ai rejoint l’avion j’ai découvert que le problème était dans le système de traitement des détritus. Je n’avais rien d’autre à faire que ramper dedans et arranger le problème. Quand je suis entré dans le compartiment je me suis rendu compte que quelque chose ne collait pas. Il y avait là-dedans plus de réservoirs, de pompes, et de canalisations qu’il en fallait. J’ai d’abord supposé que le système avait été modifié. Il y avait 10 ans que j’avais travaillé sur l’un d’eux. Pendant que j’essayais de trouver le problème j’ai rapidement réalisé que la tuyauterie et les réservoirs supplémentaires n’étaient pas reliés au système de traitement des ordures. Je venais juste de découvrir ça quand un autre mécanicien de ma compagnie est venu.

C’était l’un des mécaniciens qui travaillaient d’habitude sur ces systèmes. J’ai été heureux de lui rendre son job. Pendant que je partais je l’ai interrogé sur l’équipement supplémentaire. Il m’a dit de « me préoccuper de ma partie d’avion et de le laisser se décarcasser avec la sienne ! » Le jour suivant j’étais sur l’ordinateur de la compagnie pour rechercher un schéma de câblage. Pendant que j’y étais j’ai décidé de rechercher l’équipement supplémentaire que j’avais trouvé. À ma stupéfaction les manuels ne montraient aucun des équipements supplémentaires que j’avais vu de mes propres yeux le jour précédant. Je me suis même connecté aux dossiers du fabricant et n’ai toujours rien trouvé. À ce moment-là, j’étais vraiment déterminé à découvrir ce que faisait cet équipement.

La semaine suivante nous avons eu trois de nos avions dans notre hangar principal pour l’inspection périodique. Il y avait des mécaniciens rampant partout dans l’avion durant ces inspections. Ayant juste fini mon poste, j’ai décidé d’aller voir le système des détritus sur l’un de nos avions. Avec tous les mécaniciens autour j’estimais que personne ne remarqueraient quelqu’un de plus sur l’avion. L’avion que j’ai choisi avait bien l’équipement supplémentaire !

J’ai commencé à suivre le tracé du système de canalisations, des pompes, et des réservoirs. J’ai trouvé ce qui semblait être l’unité de contrôle du système. C’était une boîte de commande d’avionique semblant standard sauf qu’elle n’avait aucune sorte d’inscription. Je pouvais retrouver les fils de commande de la boîte vers les pompes et les valves mais il n’y avait pas de circuit de commande entrant dans l’unité. Les seuls fils entrant dans l’unité étaient l’alimentation raccordée au principal bus de distribution de courant de l’avion. Le système avait un grand réservoir et deux plus petits. C’était difficile à dire dans le compartiment exiguë, mais il semblait que le grand réservoir pouvait contenir 50 gallons ( 190 litres ). Les réservoirs étaient reliés à un [dispositif de] remplissage et à une valve de purge qui traversait le fuselage juste derrière la valve de purge du système de détritus. Quand j’ai eu l’occasion de rechercher ce raccordement sous l’avion je l’ai trouvé ingénieusement caché derrière un panneau, sous le panneau servant à accéder à la vidange des déchets. J’ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes. Ces tubes mènent à un réseau de petites tubulures qui se terminent sur les rebords arrière des ailes et des stabilisateurs horizontaux. Si vous regardez de près les ailes d’un gros avion vous verrez un ensemble de fils, d’environ la grosseur de votre doigt, s’étendant du rebord arrière de la surface des ailes. Ce sont les mèches de décharge statique. Elles servent à dissiper [dans l’air] la charge d’électricité statique qui s’accumule sur l’avion en vol. J’ai découvert que les tubulures de ce mystérieux système mènent à une mèche de décharge statique sur trois. Ces mèches « avaient été évidées » afin de pouvoir être traversées par ce qui doit être déversé par les tubulures.

C’était pendant que j’étais sur l’aile que l’un des cadres m’a repéré. Il m’a ordonné de sortir du hangar, me disant que mon poste était fini et que je n’avais été autorisé à aucune heure supplémentaire. Les deux jours suivants étaient très occupés et je n’avais pas le temps de continuer mes recherches. En fin d’après-midi, deux jours après ma découverte, j’ai été appelé pour remplacer une sonde de température de moteur sur un avion devant décoller dans deux heures. J’ai fini le travail et suis retourné à la paperasserie. Environ 30 minutes plus tard le haut-parleur m’a appelé pour que j’aille voir le directeur général. Quand je suis entré dans son bureau j’ai constaté que notre représentant syndical et deux autres que je ne connaissais pas m’attendaient. Il m’a dit qu’un problème sérieux avait été découvert. Il a dit que j’avais fait l’objet d’un procès-verbal et que j’étais suspendu pour avoir fait de fausses écritures. Il m’a remis un formulaire disciplinaire déclarant que j’avais fait de fausses écritures sur la sonde de température de moteur que j’avais installée quelques heures avant. J’étais sidéré et je commençait à protester. Je leur ai dit que c’était ridicule et que j’avais effectué ce travail. Le syndicaliste a alors pris la parole, recommandant d’aller jeter un coup d’œil sur l’avion et voir si nous pouvions tout arranger. C’est à ce moment que j’ai demandé qui étaient les deux autres hommes. Le directeur général m’a dit qu’ils étaient inspecteurs de la sécurité de la ligne aérienne sans me donner leur nom.

Nous sommes allés à l’avion, qui au lieu d’être en l’air était garé sur notre rampe de maintenance. Nous avons ouvert le capot du moteur et le syndicaliste a retiré la sonde. Il a vérifié le numéro de série et dit à tout le monde que c’était l’ancien instrument. Ensuite, nous sommes allés à la baie des casiers où reviennent les pièces. Le syndicaliste a vérifié mon rapport et a tiré du casier une boîte scellée. Il a ouvert la boîte et a retiré la sonde de température de moteur avec le numéro de série de celle que j’avais installée. Il m’a été dit que j’étais suspendu pendant une semaine sans salaire et de partir immédiatement. Le premier jour de ma suspension, j’étais assis chez moi me demandant que diable m’était-il arrivé. Ce soir-là j’ai reçu un coup de téléphone. La voix m’a dit : « Maintenant vous savez ce qui arrive aux mécaniciens qui fourrent le nez là où ils ne le devraient pas. La prochaine fois que vous commencerez à travailler sur des systèmes qui ne vous concernent pas vous perdrez votre travail. Comme il se trouve que je me sens chevaleresque, je pensent que vous pourrez retourner au travail bientôt » CLIC. De nouveau je me suis relevé. J’ai déduit que ce qui était arrivé était directement lié à mon relevé de la mystérieuse tuyauterie. Le matin suivant le directeur général m’a appelé. Il a dit qu’en raison de mon excellent dossier pour mon travail passé, la suspension avait été réduite à un jour et que je devais me présenter immédiatement au travail. La seule chose à laquelle je pouvais penser était qu’est-ce qu’ils essayaient de cacher et qui sont-ILS !

Ce jour de travail s’est passé comme si rien n’était arrivé. Aucun autre mécanicien n’a mentionné la suspension et mon syndicaliste m’a dit de ne pas en parler. Cette nuit-là je me suis connecté sur Internet pour essayer de trouver quelques réponses. Je ne me rappelle pas maintenant comment j’y suis arrivé, mais j’ai trouvé votre site. C’est alors que tout est venu ensemble. Mais le matin suivant au travail j’ai trouvé une note à l’intérieur de mon casier verrouillé. Elle disait, « La curiosité a tué le chat. Ne regardez pas les sites Internet qui ne vous concernent pas. » Eh bien c’est ça. ILS me surveillent. Eh bien vous savez déjà ce qu’ils font. Je ne sais pas ce qu’ils pulvérisent mais je peux vous dire qu’ils le font. Je me dis qu’ils utilisent les « camions de douceurs ». Ce sont les camions qui vident les réservoirs de détritus des toilettes. Les aéroports sous-traitent habituellement ce travail et personne ne s’approche de ces camions. Qui voudrait se tenir à côté d’un camion plein de m---e. Pendant que ces types vident les réservoirs de détritus ils remplissent les réservoirs du système de pulvérisation. Ils connaissent le chemin de vol des avions, ainsi ils programment probablement l’unité de commande pour commencer à vaporiser au bout d’un certain temps après que l’avion ait atteint une certaine altitude. Les becs de pulvérisation dans les fausses mèches de décharges statiques sont si petits que personne dans l’avion ne verra le truc.

Dieu nous vienne en aide

Un citoyen


Merci ;)
Avatar de l’utilisateur
benoitlee
Sage
 
Messages: 2231
Enregistré le: Jeu 20 Mai 2010 15:25


Re: Les Chemtrails

Messagepar bobi147 » Mar 31 Aoû 2010 20:12

Salut,

J'avoue d'abord que je n'ai pas compris la vidéo 2... On sait qu'il largue quelque chose mais pas de certitude, non ?
Ça pourrait être une simple vidange nan, peut être même un problème technique !

Le témoignage me parait surprenant, le lendemain il y a un mot dans son casier mais il poste quand même !?

Je voulais voir la source alors je suis allé le plus loin possible http://www.thetruthseeker.co.uk/article.asp?ID=1669 pour l'instant je ne sais pas quoi penser de ce site.

Je voudrais aussi savoir quelle genre d'avion procède aux largages des réservoirs avant l'atterrissage es ce qu’ils le font tous ?
Enfin il y a pas mal de trafic aérien vers chez moi et je n'ai jamais remarquer de traces derrière eux, pourtant j'ai déjà vue des avions en faire et il ne me semble pas non plus qu'ils apparaissent à la seule condition qu'un avion passe si ?

Et je voudrais savoir si possible comment ont été effectuer les relever qui on servit au analyses ? (Faut aller les cherchers et il y à forcément des déplacement d'airs)

Merci
Avatar de l’utilisateur
bobi147
Chercheur
 
Messages: 84
Enregistré le: Mar 17 Aoû 2010 19:39


Re: Les Chemtrails

Messagepar benoitlee » Dim 19 Sep 2010 14:51

Où Est Rendu Mon Ciel Bleu ?


Voici la vidéo que j'ai fait malgré moi, au début j'ai tente de filmer un drôle d'oiseau, mais quand j'étais prêt a filmer il avait disparu alors je me suis rendu compte que plusieurs avions approchaient.

J'ai filmer plusieurs courtes vidéo durant 25 à 30 minutes




Je tiens à préciser qu'il n'y a pas de base militaire dans les environs seulement une petite aéroport qui sert aux travailleurs ou au modèle d'avion type cessna.

Merci 8-)
Avatar de l’utilisateur
benoitlee
Sage
 
Messages: 2231
Enregistré le: Jeu 20 Mai 2010 15:25


Re: Les Chemtrails

Messagepar Chris De Nice » Dim 19 Sep 2010 15:20

traînée de condensation : lors de la combustion du kérozène les réacteurs rejetent des gaz brûlés derrière eux et avec eux des "suies" qui permettent à l'humidité contenue dans l'atmosphère de se condenser autours.
c'est le même principe que la formation des nuages. d'ailleurs, il s'agit de nuages, mais créés artificiellement.
on peut remarquer quelques fois que certains avions ne produisent pas de traînée, ceci est tout simplement dû au fait qu'ils traversent à ce moment-là une atmosphère sèche.
pour répondre à la question posée par boby147, il arrive parfois (je ne connaîs pas la fréquence) que les avions de lignes vidangent leurs réservoirs avant l'atterrissage pour des raisons de sécurité. plus de 90% des accident aériens ont lieu lors des décollages/atterrissages. le fait de vidanger minimise les risques d'embrasement si l'avion se crashe. de plus, la quantité de carburant vidangée est peu importante, chaque kilo compte lors d'un vol, aussi la quantité embarquée n'est pas de beaucoup supérieure au besoin du vol, juste une réserve d'urgence.

sur ces "chemtrails", ceux qui soit disant les pulvérisent respirent le même air que nous, alors attention, la paranoïa vous guette.
Modifié en dernier par Chris De Nice le Dim 19 Sep 2010 15:54, modifié 1 fois.
heu... croix.
Chris De Nice
Enquêteur confirmé
 
Messages: 416
Enregistré le: Mar 7 Sep 2010 20:40


Re: Les Chemtrails

Messagepar benoitlee » Dim 19 Sep 2010 15:49

Par chance que tu est la Chris parce que plusieurs personnes n'ont rien compris de tous ca et en font leurs chevals de bataille!

Pour moi ce n'est qu'une pollution visuelle qui me dérangé vraiment :?

Merci
Avatar de l’utilisateur
benoitlee
Sage
 
Messages: 2231
Enregistré le: Jeu 20 Mai 2010 15:25


Re: Les Chemtrails

Messagepar Chris De Nice » Dim 19 Sep 2010 15:52

benoitlee a écrit:
Pour moi ce n'est qu'une pollution visuelle qui me dérangé vraiment :?

Merci

que je suis d'accord avec toi !

merci pour ton merci.
heu... croix.
Chris De Nice
Enquêteur confirmé
 
Messages: 416
Enregistré le: Mar 7 Sep 2010 20:40


Re: Les Chemtrails

Messagepar perceval » Dim 19 Sep 2010 19:19

ben ouai z'avez jamais vu d'avion :mrgreen: moi non plus je suis né hier aussi,z'ont juste quadruplé chez moi et le ciel n'est plus tres bleu,doivent tous avoir des problemes avec leurs toilettes ;)
Le grand secret est a moins d'un metre de toi
Avatar de l’utilisateur
perceval
Curieux
 
Messages: 39
Enregistré le: Dim 5 Sep 2010 13:15


Re: Les Chemtrails

Messagepar benoitlee » Mer 6 Oct 2010 18:30

Rosalind Peterson Et La Géoingénerie


Rosalind Peterson s'exprime sur les opérations de la géoingénerie en vigueur au états-unis:




Merci 8-)
Avatar de l’utilisateur
benoitlee
Sage
 
Messages: 2231
Enregistré le: Jeu 20 Mai 2010 15:25

Suivante

Retourner vers Index du forum

Retourner vers Crime - Complot

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité