Ruines et cités mystèrieuses

Venez discuter ici des vidéos du site et de celles que vous avez trouvé sur le net concernant les mystères et les légendes.

Modérateur: FBI


Ruines et cités mystèrieuses

Messagepar apollo » Lun 4 Jan 2010 11:08

Salutations terrestres à tous !

Je voudrais vous faire partager cette vidéo fascinante sur les ruines de TIHUANACO / PUMA-PUNKU qui se trouvent dans les Andes Boliviennes, malheureusement je n'ai pas trouvé de version traduite en francais mais vous verrez que les images parlent d'elles mêmes.

Voici donc la preuve qu'une civilisation datant d'env. 12000 av JC utilisaient des outils de fabrication tels que des scies en diamant et de lasers avec une précision digne de notre époque.



Personnellement je trouve ça incroyable, comment une telle civilisation à put obtenir un tel degré d'évolution ? :o

Cela remet en question toute notre histoire au sujet des civilisations antédiluviennes, est-ce les Atlantes ou est-ce une civilisation proche des Sumériens...?

Bref je pense sincèrement que les archéologues, les historiens et autres scientifiques qui soutiennent la thèse officielle que nous connaissons admettent que des technologies avancées existaient bien avant l'invention de la "roue" (personnellement je pense que cette civilisation connaissait déja la roue) et que l'ordre chronologique de l'histoire n'est plus du tout celle qu'on nous apprend à l'école.
Modifié en dernier par apollo le Sam 27 Fév 2010 03:16, modifié 2 fois.
"S'il n'y avait qu'une seule vie dans l'univers, ce serait un beau gâchis de l'espace."
http://ufotopsecret.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
apollo
Détective
 
Messages: 870
Enregistré le: Mar 29 Sep 2009 09:41
Localisation: Après Mars tu tourne à gauche ensuite tout droit et c'est juste derrière la Lune


Re: les ruines de TIHUANACO / PUMA-PUNKU

Messagepar glisda » Mar 5 Jan 2010 17:33

Oui, bravo Apollo, c'est un documentaire super, je vais tenter de mon côté de le trouver en français.
En attendant, voici une traduction du contenu de ce documentaire

(From The History Channel Program "Ancient Aliens")

L'âge de pierre se réfère à une période de temps dans la préhistoire humaine, tout le chemin du retour de l'outillage premier primate (Homo habilis), il ya plus de 2,6 millions d'années à environ 3500 avant J.-C., quand la métallurgie en la forme de la fonte du minerai de cuivre a été élaboré.

L'âge de la pierre est divisée en trois segments, le Paléolithique (littéralement: Old Stone Age), du Mésolithique (Middle Stone Age) et néolithique (New Stone Age). Puma Punku, éveille réellement l'imagination.

Il semble être les restes d'un quai très bien (pour le lac Titicaca, il ya longtemps à patte sur les bords de Tiahuanaco) et d'un massif, en quatre parties, maintenant effondrée du bâtiment. Un des blocs de construction de la jetée qui a été façonné une pèse 440 tonnes estimées (équivalent à près de 600 voitures pleine grandeur) et de plusieurs autres blocs portant propos sont comprises entre 100 et 150 tonnes. La carrière de ces blocs géants était sur la rive ouest du Titicaca, une dizaine de miles de là. Il n'y a aucune technologie connue dans tout le monde antique qui pourraient avoir transporté des pierres d'un poids de cette ampleur et la taille. Les peuples andins, de 500 après JC, avec leurs bateaux simple roseau, pourrait certainement pas pu les déplacer.*

Même aujourd'hui, avec toutes les avancées modernes dans l'ingénierie et les mathématiques, nous ne pouvions pas la mode d'une telle structure. Les murs de pumapunku étaient faites de solides blocs de verrouillage mult-tonne de diurite, la substance la plus dure connue en dehors du diamant. Comment ces pierres monstrueuses déménagé et quel était leur but? Posnansky avait mené des enquêtes précises de toutes les principales structures de Tiahuanaco.

La structure Kalasasaya, une enceinte rectangulaire mesurant environ 450 pieds par 400 pieds, a été délimitée par une série de piliers en pierre verticale (le nom signifie Kalasasaya piliers debout) et avait une orientation est-ouest. Utilisant ses mesures des lignes de vue le long de ces piliers de pierre, l'orientation de la Kalasasaya, et les divergences de type destinés à dessein à partir des points cardinaux, Posnansky a pu montrer que l'alignement de la structure était fondée sur un principe astronomique appelé l'obliquité de l'écliptique. Ce terme, l'obliquité de l'écliptique, fait référence à l'angle entre le plan de l'orbite des terres et celle de l'équateur céleste, égal à environ 23 degrés et 27 minutes à l'heure actuelle.

L'inclinaison de l'obliquité, cependant, des changements très lentement au cours des périodes de temps. Ses plages de variation cyclique entre 22 degrés, 1 minute et 24 degrés, à 5 minutes sur une période de 41.000 ans ou 1 degré dans 7000 ans (ce cycle ne doit pas être confondu avec le cycle de précession les mieux connus de 25.920 années ou 1 degré de mouvement tous les 72 ans). Le chiffre qui Posnansky déterminé pour l'obliquité de l'écliptique, au moment de la construction de la Kalasasaya était de 23 degrés, à 8 minutes et 48 secondes.

Sur la base de ces calculs, Posnansky a ainsi pu dater la construction initiale de la Kalasasaya et Tiahuanaco à 15.000 avant notre ère.

Cette date a été confirmée ultérieurement par une équipe de quatre astronomes provenant de diverses universités prestigieuses en Allemagne. Posnansky proposé une réponse, fondée sur ses études des alignements astronomiques de Tiahuanaco, mais cette réponse est considérée comme très controversée, même impossible, qu'il a été ignorée et censurée par la communauté scientifique depuis cinquante ans.
Plus d'infos avec des photos:
http://www.world-mysteries.com/mpl_6.htm%20*%20Disclaimer
Modifié en dernier par jack35 le Mer 10 Aoû 2011 14:54, modifié 1 fois.
Raison: Ventilation du texte.
des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche!
Avatar de l’utilisateur
glisda
Détective
 
Messages: 748
Enregistré le: Sam 12 Déc 2009 10:26
Localisation: Boulogne


Re: les ruines de TIHUANACO / PUMA-PUNKU

Messagepar glisda » Mar 5 Jan 2010 18:00

Pour en savoir plus encore, c'est à lire ici:
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/tihuanaco_cite_du_soleil.asp
J'avais oublié. Pôrdon :oops:
des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche!
Avatar de l’utilisateur
glisda
Détective
 
Messages: 748
Enregistré le: Sam 12 Déc 2009 10:26
Localisation: Boulogne


Re: les ruines de TIHUANACO / PUMA-PUNKU

Messagepar apollo » Mar 5 Jan 2010 23:45

Merci Glisda pour la traduction du texte et pour les liens, c'est cool ! ;)

Ce qui me frappe dans cette histoire c'est, comment ont ils fait pour deplacer des blocs de plus de 100 tonnes (dont un de 440 tonnes) et tailler les pierres avec une telle précision ? C'est fascinant ! :o

Mais ce n'est pas tout, ça me fait penser à d'autres constructions énigmatiques tel que la pyramide sous marine de Yonaguni antérieur à 12.000 ans (elle se trouve à 27 m. de profondeur).

Image

Et comme ces pierres appelés Trilithon des ruines de Baalbek au Liban pesant plus de 800 tonnes chacunes, elles sont taillées on ne sait comment, et ont été amenées (certains pensent à des moyens de levage à antigravité) à Baalbeck d'un endroit situé à environ 8 Km de là pour être ensuite surélevées et placées au point que vous ne pouvez pas mettre une feuille de papier entre elles.

Image

Il y a aussi tous ces objets trouvés datant pour certains de 250 000 à 500 000 ans comme cette géode avec à l'intérieur, un cylindre en céramique !

Image

géode.JPG

http://www.ldi5.com/archeo/of2.php

Ou comme ces objets métalliques trouvés dans les montagnes de l'Oural ressemblant à des ressorts avec un âge estimé entre 20 000 et 318 000 ans.

spirale.JPG

http://www.ldi5.com/archeo/nano.php

Et aussi ce composant électronique incrusté dans une pierre d'une estimation d'au moins 100 000 ans.

Image
Image
Image
Image

Cette extrême précision ne peut pas provenir de gens primitifs, elle ne peut venir que d'une société qui a acquis des connaissances qui sont bien au-delà de celle que nous avons aujourd'hui.

La Terre est agée de 4.6 milliards d'années et à mon avis il n'y a pas eu que nous qui avons grandi dessus ! ;)
Modifié en dernier par apollo le Mer 6 Jan 2010 21:02, modifié 1 fois.
"S'il n'y avait qu'une seule vie dans l'univers, ce serait un beau gâchis de l'espace."
http://ufotopsecret.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
apollo
Détective
 
Messages: 870
Enregistré le: Mar 29 Sep 2009 09:41
Localisation: Après Mars tu tourne à gauche ensuite tout droit et c'est juste derrière la Lune


Re: les ruines de TIHUANACO / PUMA-PUNKU

Messagepar glisda » Mer 6 Jan 2010 20:44

Super troublant...
ces blocs immenses restent une énigme, même taillés sur place, on ne sait pas comment ils auraient su les retourner pour les tailler.
Pourtant, ça a été fait! et le polissage au sable ( comme les Egyptiens) me semble être inimaginable ou alors il faudrait pour une équipe,des décenies par pierre. Impensable...
Et pour le galet à prise, que dire? Je n'avais jamais vu cette image, ça semble si... gros ! Mais bon, je ne sais pas du tout.
Ce que je pense, c'est que de toutes les façons, plus j'y réfléchi et plus je me dis que d'autres civilisations évoluées nous ont précédées sur cette bonne vieille terre, et peut être que ces extra terrestres ne sont finalement que les descendants des premiers maîtres de la terre. Peut être que ces premiers maîtres n'étaient pas natif de notre planète, et que l'évolution terrestre à fait qu'un jour, il leur aura fallu quitter ce monde qui se chargeait peu à peu d'oxygène à mesure que la faune et la flore évoluaient. Par la suite, ils sont partis mais qui reviennent surveiller leur " progéniture", leurs expériences, leurs modifications génétiques: Nous! :?
des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche!
Avatar de l’utilisateur
glisda
Détective
 
Messages: 748
Enregistré le: Sam 12 Déc 2009 10:26
Localisation: Boulogne


Re: Ruines et cités mystèrieuses

Messagepar apollo » Mar 12 Jan 2010 22:19

Je continue la saga des ruines et cités mystèrieuses.

Site pyramidale submergé à Cuba :



Les ruines de Baalbek au Liban :



Archeologie fantastique :

Modifié en dernier par apollo le Mar 12 Jan 2010 23:22, modifié 1 fois.
"S'il n'y avait qu'une seule vie dans l'univers, ce serait un beau gâchis de l'espace."
http://ufotopsecret.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
apollo
Détective
 
Messages: 870
Enregistré le: Mar 29 Sep 2009 09:41
Localisation: Après Mars tu tourne à gauche ensuite tout droit et c'est juste derrière la Lune


Re: Ruines et cités mystèrieuses

Messagepar apollo » Mar 12 Jan 2010 22:34

Des villes ruinées au fond du Pacifique...

Au large des côtes péruviennes, par 2 000 mètres de fond, des océanographes américains en mission d'exploration biologique ont repéré une série de colonnes sculptées, dont certaines sont ornées d'inscriptions gravées. Deux colonnes dressées à la verticale et trois autres couchées, en partie enfouies dans la vase, ont pu être localisées avec exactitude à 80 kilomètres de Callao, le port de Lima, capitale du Pérou.

Cette découverte stupéfiante a été faite par des savants embarqués à bord du navire océanographique Anton Brunn, pendant qu'ils développaient un millier de photos de la flore et de la faune sous-marines.

Il n'existe pas encore une explication satisfaisante de la présence dans l'océan de ces vestiges d'architecture d'un autre temps.

Il peut s'agir de la cargaison d'un ancien navire espagnol ayant fait naufrage alors qu'il naviguait vers l'Europe. S'il en est ainsi, on comprend mal que deux colonnes soient restées debout au fond de la mer.

Les informations recueillies permettent d'autre part de formuler une hypothèse bien plus hardie : ces colonnes appartiendraient aux ruines d'un monument construit autrefois sur la terre ferme et qu'une catastrophe naturelle aurait précipité dans les flots.

La côte d'Amérique du Sud en bordure du Pacifique, est en effet située dans une zone d'intense activité sismique.

L'expédition océanographique, dirigée par Robert Menzis par le laboratoire de recherches marines de l'université américaine de Duccan, permit à ses explorateurs de sonder la profonde dépression de Milne-Edwards qui fait face à Callao, et qui s'étend sur une profondeur de près de six mille mètres !

Soudain, à la stupeur des océanographes, les appareils de prise de vues sous-marines enregistrèrent des images exceptionnelles. Les clichés montraient les ruines d'une ancienne ville et l'on distinguait nettement des piliers en pierre, un grand nombre d'entre eux étaient couverts de symboles gravés et d'ornements hiéroglyphiques.

Fortement impressionnés, Robert Menzis et ses collaborateurs entreprirent des fouilles à proximité de Callao. Un sondage par sonar détaillé du fond de l'océan permit de détecter la présence de colonnes. Cela signifiait qu'une partie de Callao gît actuellement au fond du Pacifique.

Comme chacun le sait, la région de la Cordillère des Andes est l'un des endroits les moins tranquilles de notre planète. Les séismes y sont très fréquents et les Andes continuent de s'élever. C'est dans cette région que s'est produit le 22 mai 1960 la plus violente et la plus étendue de toutes les secousses de l'écorce terrestre enregistrées jusqu'à cette époque par les sismographes. Ayant pris naissance à proximité de la ville chilienne de Valdivia, elle transforma en monceaux de ruines un grand nombre de villes et d'agglomérations de la côte pacifique de l'Amérique du Sud, tandis que des raz de marée parcouraient tout l'océan. En quelques minutes, des secousses souterraines, des glissements de terrain et des éruptions dévastèrent un territoire d'une superficie supérieure à celle de la Grande Bretagne. Dans une zone aussi tourmentée, de grands affaissements de terrain entraînant des villes entières au fond des abysses peuvent se produire.

Les géologues et les océanographes pensent que dans la région de Callao s'est produit assez récemment l'engloutissement d'une partie du littoral. Par suite de ce cataclysme la dépression de Milne-Edwars s'est enfoncée de 200 mètres. Quand cet affaissement a-t-il eu lieu ? Peut-être ce ne sont pas les géologues qui pourront le dire après l'examen long et minutieux de la ville ancienne qui se trouve sous les eaux.

En ce qui concerne la ville mystérieuse découverte par deux mille mètres de profondeur, peu de révélations ont été faites à son sujet !

Source : http://lesarchivesdusavoirperdu.over-bl ... 18628.html
"S'il n'y avait qu'une seule vie dans l'univers, ce serait un beau gâchis de l'espace."
http://ufotopsecret.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
apollo
Détective
 
Messages: 870
Enregistré le: Mar 29 Sep 2009 09:41
Localisation: Après Mars tu tourne à gauche ensuite tout droit et c'est juste derrière la Lune


Re: Ruines et cités mystèrieuses

Messagepar Eldwess » Lun 18 Jan 2010 12:10

Salut apollo, ça colle bien avec la continuité de ton post :) .

A la recherche de l'Atlantide aux Bahamas

Image

Un groupe de plongeurs techniques, basé en Floride, sont prêts à essayer de résoudre un ancien mystère près de l'île de Bimini, aux Bahamas, à 80 km au sud des côtes de la Floride.Les Global Underwater Explorers de Gainesville, plus connus pour cartographier les abondantes sources sous-marines du nord de la Floride, ont été engagés par une association de Virginia Beach pour essayer de découvrir des preuves du célèbre continent perdu, l'Atlantide.

L'Association for Research and Enlightenment (A.R.E.) se consacre aux enseignements de feu Edgar Cayce, l'un des plus célèbres médiums américains.

Surnommé le « prophète endormi », Cayce est mort il y a plus de 60 ans après avoir fait des prédictions exactes à propos de milliers de sujets et évènements. Cayce a abordé tout une variété de sujets – du diagnostic de problèmes médicaux aux effets du courant océanique El Niño sur le climat. L'une de ses lectures, donnée tout en parlant en dormant, était que « L'Atlantide surgira près de Bimini en 1969 ».

En 1968, D.J. Manson Valentine, de Miami, survolait les îles de Bimini lorsqu'il repéra une mystérieuse formation de pierre en forme de U dans les eaux peu profondes au nord de Bimini, qui a depuis été surnommée « la route de Bimini ». Elle a été étudiée pour la première fois l'année suivante. Depuis 40 ans, les membres de l'A.R.E. essayent de prouver que la « route » pourrait mener à la découverte de l'Atlantide.

Vestiges du Continent

Les lectures de Cayce décrivaient l'Atlantide comme un ancien continent hébergeant une civilisation avancée qui s'étendait du Golf du Mexique à Gibraltar et qui fut détruite par une catastrophe
inconnue 10 000 ans avant JC.

Selon Cayce, les îles de Bimini sont les vestiges d'une chaîne de montagnes où les leaders de l'Atlantide avaient construit un temple avec une salle des archives recélant des tablettes en pierre qui détaillaient leur histoire pré-évolutive. Cayce a également déclaré que 12 000 pièces d'or étaient enterrées dans le petit bras de mer qui va du nord au sud des îles de Bimini.

Personne n'a trouvé l'or, ou du moins ne l'a avoué. Mais l'A.R.E. s'intéresse toujours à découvrir la salle des archives. Son directeur, John Van Auken, croit que l'on pourrait la trouver dans des eaux plus profondes que celles de la Route de Bimini, à plus de 60 ou 90 mètres de profondeur.

Van Auken, 63 ans, adepte de longue date de Cayce, espère que les plongeurs de Global Underwater Explorers pourront révéler ces secrets.

Van Auken a déclaré qu'il est prévu que les explorateurs effectuent quatre missions de plongée en profondeur près de Bimini en 2010. Il pense dépenser entre 20 000 et 50 000 $ pour arrimer un grand bateau comme base de la mission de plongée et utiliser des recirculateurs, des équipements vidéos haute-définition et de cartographie assistée par ordinateur, et éventuellement un submersible pour 2 personnes.

« D'après la lecture [de Cayce], une harmonisation profonde avec la conscience de l'univers, il est dit qu'un des principaux temples avec 32 tablettes en pierre se trouve au large de Bimini, au bord du Gulf Stream », explique Van Auken.

Van Auken a précisé que des explorations précédentes dans la zone – certaines utilisant des méthodes high-tech telles que le profil sous-marin et le sonar latéral – ont montré des « caractéristiques artificielles » qui semblent avoir été construites par l'homme. Les sarcasmes des négationnistes de l'Atlantide ne le préoccupent pas.

« Nous espérons que cela s'avèrera être un vestige de l'Atlantide », dit-il. « Avec les archéologues, je n'utilise pas le mot qui commence par A, j'utilise le terme « culture d'une certaine sophistication d'âge préglaciaire ». Si vous utilisez le mot qui commence par A, vous êtes foutu ! »

Robert Carmichael, chef de la direction de Brownie's Marine Group, basé à Fort Lauderdale, est l'un des chefs de l'expédition GUE. Bien que Carmichael n'adhère pas vraiment à la théorie de l'Atlantide, lui et ses collègues ont observé certaines des « caractéristiques artificielles » que Van Auken a mentionnées : de longues traînées sableuses courbes qui serpentent à travers les bords des falaises sous-marines escarpées à 60-90 mètres de profondeur et qui ressemblent à des routes en lacet ou à des pistes de skis.

« On a du mal à penser que ça a pu se produire naturellement », dit Carmichael. « Nous devons descendre; mesurer les chemins et les étudier minutieusement. Il y a des zones qui ressemblent à des terrasses. Il y a des cavernes en contrefort au bas du mur. Quand nous aurons l'opportunité d'y aller, nous aimerions fureter dans ces cavernes à 70-90 mètres de profondeur pour voir s'il y a quelque chose. »

Vaste terre

Carmichael ne conteste pas la notion que des hommes aient pu occuper Bimini lors de l'âge glaciaire il y a 12 000 ans. A cette époque, dit-il, avec des niveaux d'eau à 90 mètres en-dessous des niveaux actuels, les îles de Bimini ont pu être une vaste terre. Un personne se tenant au nord de Bimini aurait pu alors regarder vers le détroit de Floride et apercevoir Miami.

« Cela aurait pu amener l'homme préhistorique à construire un bateau ou un canoë pour aller voir ce qu'il y avait là-bas », dit-il.

En effet, l'historien de la région Ashley Saunders a écrit dans son livre de 2006, History of Bimini Volume 2, qu'il existe des preuves que les blocs de pierre de la Route de Bimini sont similaires aux cales sèches ou aux jetées découvertes dans les anciens ports engloutis méditerranéens. Saunders appelle à davantage d'explorations et de recherches.

Van Auken est heureux de rendre ce service.
« Nous cherchons des preuves de constructions humaines », dit-il. « Il n'y a pas de mal à ne pas y croire. Certains d'entre nous ont cette intuition et se réjouissent de chercher. »

(source: Miami Herald)
Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte?
Avatar de l’utilisateur
Eldwess
Enquêteur confirmé
 
Messages: 213
Enregistré le: Jeu 23 Juil 2009 05:33


Re: Ruines et cités mystèrieuses

Messagepar apollo » Jeu 21 Jan 2010 00:29

En effet Eldewess ton post est dans la continuité du mien ! ;)

Espèront que ces éventuelles découvertes qui pourrait surprendre l'histoire ne seront pas occultés par un quelconque organisme.

Que la recherche continue !
"S'il n'y avait qu'une seule vie dans l'univers, ce serait un beau gâchis de l'espace."
http://ufotopsecret.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
apollo
Détective
 
Messages: 870
Enregistré le: Mar 29 Sep 2009 09:41
Localisation: Après Mars tu tourne à gauche ensuite tout droit et c'est juste derrière la Lune


Re: Ruines et cités mystèrieuses

Messagepar glisda » Lun 25 Jan 2010 19:47

Je reviens sur les ruines Japonaises, voici un petit doc de 4 minutes sue les ruines sous-marines, plus on en sait, et plus le mystère s'épaissit:

Image

http://www.youtube.com/watch?v=fRz5mp8X3hQ

a suivre...
des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche!
Avatar de l’utilisateur
glisda
Détective
 
Messages: 748
Enregistré le: Sam 12 Déc 2009 10:26
Localisation: Boulogne

Suivante

Retourner vers Index du forum

Retourner vers Mystère - Légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité