Visites nocturnes éprouvantes ...

Venez discuter ici des vidéos du site et de celles que vous avez trouvé sur le net concernant les fantômes et les esprits.

Modérateur: FBI


Visites nocturnes éprouvantes ...

Messagepar DRACULA » Mar 15 Fév 2011 20:47

J'avais six ans et , avec mes parents nous venions d'emménager dans une maison à un étage , dans un petit village .
Mon petit frère n'avait encore que trois ans . Il était un peu mon complice en plus d'être mon compagnon de jeu .

La maison devait avoir une vingtaine d'années et était située juste en face de l'école primaire . Pratique .

Je possédais ma chambre à l'étage . Je me souviens avoir toujours préféré tirer les épaisses tentures plutôt que de fermer les volets battants . Ma maman ne manquait jamais de venir me souhaiter la bonne nuit , vers vingt et une heure et de vérifier que les tentures étaient bien tirées . J'étais couché dans mon lit , allongé sur le dos et ma chère mère me déposait un délicat baiser sur le front . Le sommeil me gagnait alors souvent rapidement .

Ce soir-là , maman avait laissé la porte de ma chambre entre-baillée afin que je puisse profiter de la musique du début d'un film que j'aimais beaucoup . Nous étions dimanche soir . La fatidique phrase sentencieuse avait résonné : < Au lit , demain y-a école ! > . Il m'était dons interdit de regarder Jean Marais ...

J'avais les yeux fermés et laissais mon imagination vagabonder un peu . Soudain , à la hauteur de mes pieds , je sentis le poids d'un corps s'assoir lourdement . Je gardais les yeux fermés . Tétanisé de peur , j'entendais ma mère s'entretenir avec mon père dans la pièce au-delà du couloir . Mon frère , lui , dormait depuis plus d'une heure dans sa chambre . Il ne pouvait pas s'agir de ma maman ni de mon papa . Le corps , lourd , que je sentais là , ne pouvait pas , non plus , être celui de mon petit frère .
Le phénomène semblait durer longtemps . Je n'avais plus notion du temps . Je me souviens m'être sentit observé . Je n'avais absolument pas le courage d'ouvrir les yeux .

Pour l'enfant que j'étais , l'angoisse était terrible . Je n'osais pas appeler . Je n'osais pas faire le moindre geste . Je tremblais . J'avais très froid . Nous n'étions pourtant qu'au début octobre ...

Finalement l'entité s'est levée doucement et est partie . Ma maman vint me border une dernière fois . J'avais si peur que j'avais l'intime conviction d'être obligé de garder ce terrible secret . Je demandais à maman de laisser la porte ouverte ...

Finalement , je m'endormis . Ce terrible souvenir perturba plusieurs de mes journées suivantes . Scolarité , jeux et activités étaient sans cesse perturbés par ce terrifiant souvenir . Il me fallut apprendre à vivre avec lui . Heureusement ce souvenir s'estompa au fil des jours . Pendant quelques mois , rien ne se reproduisit .

Ce ne fut qu'un répit .

_____________________________________

Ce mercredi après-midi , je rentrais de l'école . Ma maman , déjà prête , s'apprêtait à se rendre chez le docteur pour y mener mon petit frère atteint d'une grippe . Je devais rester seul à la maison et faire mes devoirs .

A cette époque , il n'y avait pas école le jeudi . Je me réjouissait de passer cette heure tout seul . Je savais que si je ne terminais pas la totalité de mes devoirs , je pourrais le faire le lendemain .

Je vis s'éloigner ma mère et mon petit frère . J'étais au portail avec Kénavo , notre teckel à poils ras . Ce dernier s'agittait étrangement , tournant autour de moi . Le chien se précipita au haut de l'escalier . Lorsque je montais les marches pour rentrer dans la maison , Kénavo se mit à aboyer vers moi comme si j'étais un étranger . Le chien devenait même de plus en plus menaçant . Presque agressif .

Arrivé dans la maison , le chien se précipita à l'extérieur , dans le jardin . Je mis cette étrange attitude sur le compte d'une sorte de saute d'humeur . J'entrebaillais la porte afin de lui permettre de rentrer , lorsqu'il le désirerait .

J'allais à la cuisine , je m'installais à la table pour goûter , tout en sortant mes cahiers de mon sac d'écolier . Assis , j'eu l'étrange impression d'être observé . Je me retournais et regardais l'encadrement de la porte . Il me sembla que quelqu'un venait de disparaître précipitamment . J'avais le sentiment diffus d'une présence . Ce n'était sûrement pas Kénavo que j'entendais aboyer dehors ...

Je me précipitais dans le couloir . Là , encore une fois , j'eu l'étrange impression que quelqu'un venait de disparaître dans l'escalier qui menait à l'étage . Prenant mon élan , je me précipitais vers la porte entre-ouverte . Evitant de regarder dans l'escalier . Je restais assis sur les marches de l'escalier extérieur . J'entendais des bruits curieux à l'intérieur de la maison . Des bruits que je n'arrivais pas à identifier .

Je restais là , assis , tremblant légèrement . Je n'arrivais pas à me calmer . Je ne savais pas si c'était la température plutôt agréable de cette mi-avril ou ma peur . J'attendais le retour de ma maman . Heureusement ma voisine qui passait dans la rue , rentrant elle aussi de l'école , m'aperçut et vint s'assoir avec moi pour causer de nos devoirs d'école . Ma maman , à son retour , s'étonna de me trouver là au lieu de faire mes leçons . Le prétexte d'Isabelle , la voisine , tombait à pic ...

Le phénomène ne reproduisit jamais de cette manière . Mais , dès jeudi matin , il prendra une forme différente . Un souvenir qui m'épouvante encore aujourd'hui .
Modifié en dernier par DRACULA le Jeu 17 Fév 2011 10:58, modifié 4 fois.
Je poste mes textes sur les forums de mon choix et sous le pseudo de mon choix, car tel est mon bon plaisir.
Tous droits réservés - © - Depuis mon Blog -
Avatar de l’utilisateur
DRACULA
Curieux
 
Messages: 31
Enregistré le: Mar 15 Fév 2011 12:17
Localisation: Dans mon Manoir


Re: Visites nocturnes éprouvantes ...

Messagepar lemmy » Mer 16 Fév 2011 11:57

Et bien vivement la suite! ;)
Le progrés, pour le progrés ce n'est pas du progrés!!!
Avatar de l’utilisateur
lemmy
Détective
 
Messages: 705
Enregistré le: Mer 24 Nov 2010 23:24
Localisation: aquitaine


Re: Visites nocturnes éprouvantes ...

Messagepar bipbiplechat » Mer 16 Fév 2011 16:06

Ouais vivement la suite...À priori ce premier contact n'avait pas l'air agressif ou je me trompe ? ok j'attends la suite je sors :arrow:
Avatar de l’utilisateur
bipbiplechat
Chercheur
 
Messages: 57
Enregistré le: Jeu 21 Oct 2010 13:01
Localisation: Dans la constellation du Champagne


Re: Visites nocturnes éprouvantes ...

Messagepar lemmy » Mar 22 Fév 2011 21:47

La suite dracula!!! :twisted:
Le progrés, pour le progrés ce n'est pas du progrés!!!
Avatar de l’utilisateur
lemmy
Détective
 
Messages: 705
Enregistré le: Mer 24 Nov 2010 23:24
Localisation: aquitaine


Re: Visites nocturnes éprouvantes ...

Messagepar TAPS » Mer 23 Fév 2011 17:24

Ca serait pas mal de pouvoir laisser une caméra tourner une nuit dans ta chambre, ou alors un enregistreur numérique pour essayer de capter quelque chose .
THE TRUTH IS OUT THERE
Avatar de l’utilisateur
TAPS
Enquêteur
 
Messages: 154
Enregistré le: Dim 9 Aoû 2009 19:03
Localisation: Suisse


Re: Visites nocturnes éprouvantes ...

Messagepar The Banshee » Mer 23 Fév 2011 20:20

c'est tellement bien narré que cela me laisse perplexe...
Vive Allan Kardec !
« le spiritisme n'est pas une religion, mais c'est une science... »
Avatar de l’utilisateur
The Banshee
Enquêteur
 
Messages: 132
Enregistré le: Sam 5 Fév 2011 20:01
Localisation: Breizh


Re: Visites nocturnes éprouvantes ...

Messagepar lionne21 » Lun 4 Avr 2011 17:28

Bonjour, suite à votre histoire sur votre forum, je peux en déduire que votre explication est subjective.

J’ai lu dans le texte qu’à la hauteur de vos pieds, vous avez senti le poids d’un corps s’assoir lourdement sur vous. Part la suite vous ajoutez que vous aviez les yeux fermés. Vous n’avez donc aucune preuve qu’il y avait bien quelque chose ou quelqu’un, vous n’avez rien vu. Même pas interagit dû à la peur.

Cela peut être votre perception d’avoir senti quelque chose, aucune preuve ne nous permet de croire votre histoire, tout cela peut provenir de votre imagination, de votre tête. Une petite histoire que vous avez agrandie pour paraître plus intéressant. La perception est une construction. Le fait de percevoir la taille et le poids des objets qui s’approchent ou s’éloignent est le résultat d’une construction élaboré. Notre cerveau juge que ces objets restent de taille constante.

Deuxièmement, les souvenirs, on se base sur les souvenirs pour sois : se rappeler quelque chose, où bien raconter ce qui c’est passé. Donc, le fais de toujours se rappeler et de raconter l’histoire te permet d’y croire encore plus. Mais chaque fois, on peut ajouter quelque chose qui agrandit l’histoire et permet d’être plus intéressant à chaque fois.

Vous n’avez donc encore aucune preuve ci cela c’est vraiment déroulé, vous souvenirs ne sont pas de sources sures. Si au moins vous aviez eu le courage d’ouvrir les yeux, ou peut-être même prendre ce phénomène paranormal en photo. Des souvenirs peuvent être flous, prendre quelques parties et en faire une histoire comme vous l’avez fait.

Donc pour conclure, votre histoire est basée sur votre perception et sur vos souvenirs. Je dois vous dire, aussi je n’y crois, pas, vous n’apporter aucune preuve valable.
Modifié en dernier par jack35 le Mar 5 Avr 2011 00:45, modifié 1 fois.
Raison: Aération du texte
lionne21
Aspirant
 
Messages: 1
Enregistré le: Ven 1 Avr 2011 19:21


Re: Visites nocturnes éprouvantes ...

Messagepar DRACULA » Ven 10 Mai 2013 20:37

8-)

- Episode 3 -

Ce jeudi matin , au petit déjeuner , j'éprouvais un léger mal de tête . Nous étions au mois de janvier . Une période plutôt froide . Déjà la veille , mon nez n'arrêtait pas de couler et je n'avais pas d'appétit . Tous les signes avant coureurs d'une bonne grippe qui allait me clouer au lit pour la semaine .
J'avais neuf ans . Ma maman décida de prévenir l'école et de me garder à la maison . Sage initiative car mon état empira rapidement . Comme toutes mères alertées par un état fiévreux de leur enfant , la mienne me conseilla de retourner me coucher . Après avoir pris ma température , il s'avéra que j'avais beaucoup de fièvre .
Maman resta un moment à mes côtés , me tenant la main , me parlant doucement . Je ne tardais pas à m'endormir ...

Nous avons tous le souvenir de ces jours d'enfance où , malades , nous avions le privilège de pouvoir rester à la maison . Souvent , en tant que "grands malades" nous devenions même , le temps de l'affection , jusqu'à la guérison , les rois de la maison .

Ce jeudi matin , je dormais profondément . Sous plusieurs couches de couvertures , entouré d'une montagne de coussins . Un gros bruit , comme un long craquement , me tira péniblement de mon sommeil . J'ouvrais difficilement mes yeux aux paupières collantes . Le bruit de craquement continuait toujours . Je me tournais sur le dos , réunissant le peu de forces que je possédais encore afin de me redresser pour prendre appui sur mes coudes .
Je découvrais les portes de l'armoire , en face de mon lit , légèrement ouvertes . Les volets ouverts permettaient à la lumière laiteuse de ce matin de janvier d'éclairer parfaitement la chambre . Au moment où je fixais les portes de cette armoire , le bruit de craquement cessa brusquement .

Ces portes étaient toujours fermées . Toujours . Si ce n'est pas moi qui y veillait , c'était ma mère . L'intérieur de l'amoire était sombre . Pourtant , avec la luminosité , j'aurai dû entrevoir sur la droite , la penderie , sur la gauche , les étagères . C'est comme si une ombre noire voilait tout cela . Une vingtaine de centimètres séparait les arrêtes des deux portes entrebaillées .

J'eu cette désagréable impression de ne pas être seul . Je précise cette désagréable impression parce que , à chaque fois que j'avais affaire à quelque chose d'inexplicable , ce sentiment était récurrent .

Réunissant mes faibles forces , me concentrant sur les portes je prononçais ces mots doucement et clairement :
< Portes , portes , fermez-vous ! Laissez-moi tranquille ! > .
Quelle ne fût pas ma stupeur de voir les deux portes , doucement , se refermer . En temps habituel , lorsque je les fermais cela se faisait absolument sans bruit . Là , curieusement , cela se fit dans un long craquement sinistre .
< Allez-vous en , laissez-moi tranquille , je suis malade ! > fis-je encore fermement . Je n'avais ni la force , ni l'envie de vivre de tels phénomènes aujourd'hui , faible , fiévreux et malade . A peine eu-je prononcé ces mots , qu'il y eut un bruit sec , le rideaux de la fenêtre bougea comme agité par le souffle du vent . Hors la fenêtre était fermée . Tout cessa . Je me sentais à nouveau bien seul .

Ma mère , attirée par le bruit , entra dans ma chambre pour me demander ce qui se passait . N'osant pas parler de cette nouvelle aventure insolite , je prétextais un mauvais rêve . Il était dix heure trente du matin . Maman resta près de moi . Rassuré , rapidement , je sombrais à nouveau dans un profond sommeil . I

Il n'y eut plus aucun phénomène durant les jours suivants . Mais ...

8-)
Je poste mes textes sur les forums de mon choix et sous le pseudo de mon choix, car tel est mon bon plaisir.
Tous droits réservés - © - Depuis mon Blog -
Avatar de l’utilisateur
DRACULA
Curieux
 
Messages: 31
Enregistré le: Mar 15 Fév 2011 12:17
Localisation: Dans mon Manoir


Re: Visites nocturnes éprouvantes ...

Messagepar Rosy » Sam 11 Mai 2013 07:49

Mais ... quoi ? :?

Quand je vois la date du début de l'histoire, je suppose que nous devons nous montrer patient pour connaître la suite !

6 ans et puis 9 ans ... l'adolescence a dû être très perturbante également.
Par les terres raisonnent les égos, par l'éther résonnent les égaux (source: moi-même)
Avatar de l’utilisateur
Rosy
Sage
 
Messages: 1195
Enregistré le: Jeu 28 Juil 2011 14:41
Localisation: Ardennes Hautes Fagnes


Re: Visites nocturnes éprouvantes ...

Messagepar Efix » Sam 11 Mai 2013 09:10

Salut à tous, J'ai lu ton histoire Dracula, cependant tu dis que cela c'est passer entre tes 6 et 9 ans, mais quel age a tu actuellement sans être indiscret ? histoire de bien situé dans le temps les faits raconté.

Je n'irais pas dire que se que tu racontes est vrais ou faux, qui suis je pour juger.
Actuellement, vis tu encore de tel expériences ?
D' après ton histoire,le phénomène cité ne semble pas hostile sur le moment.
As tu essayé de te renseigné sur l'histoire de la maison ou bien même sur ta famille (Grand parents,...)?
Je comprend bien que à 6 ou 9 ans nous ne pensons pas de la même manière qu'à l'age adulte.

"Anecdote: Quand j’étais gamin, je me suis fait peur tout seul en croyant à un fantôme, en réfléchissant le lendemain matin ce jour là, c'était en fait qu'un morceau de papier qui avait décoller du sol suite à un appel d'air lorsque j'ai ouvert la porte de la pièce dans laquelle j'entrais.
J’étais seul et presque dans le noir,je n'ai pas vraiment vu ce papier sur l instant, j'ai vu un truc bouger dans le noir,j'ai eu peur et je suis remonté à la vitesse de la lumière dans ma chambre sans même avoir refermé la porte avant.
Le lendemain, je suis de retour en plein jour pour vérifier car je devais me rassurer lol et j' était content de découvrir que mon Fantôme n’était qu'un simple morceau de papier journal qui trainait là.^^"

Une autre histoire qui m'est arrivé dans ma jeunesse, que je pense avoir déjà raconté sur le forum:

post30838.html#p30838

Ces exemples pour expliquer qu'une situation, qu'elle soit anormale ou non, peu nous marquer étant enfants et nous faire croire à tout.
Attention je ne dis pas que ton histoire est vrais ou fausse, je me répète.
J'ai hâte de lire la suite.
Ensemble et contre tout ce qui nous Menaces.....je disait sa quand j’étais aveugle.
..............................Ensemble pour un Monde Meilleur ....................................
Avatar de l’utilisateur
Efix
Enquêteur
 
Messages: 103
Enregistré le: Ven 15 Juil 2011 10:29
Localisation: Mons , Belgique

Suivante

Retourner vers Index du forum

Retourner vers Fantôme - Esprit

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités